Gerard oriol

Gérard Oriol veut reconquérir la mairie

(Source Dauphiné Libéré)

À six mois des élections municipales, Gérard Oriol a annoncé sa volonté de reconquérir la mairie de Saint-Rambert-d’Albon. Commune dont il était le premier édile de 1995 à 2014. « Avant cela, j’avais fait deux mandats dans l’opposition avec le Dr  Steinberg. » Puis vint 2014 et la défaite de quelques voix seulement face à Vincent Bourget. Avec le recule, le principal intéressé se dit : « On n’a pas fait une campagne comme on aurait dû. C’était ma faute. » À 75 ans et après six années passées dans l’opposition, Gérard Oriol veut retrouver l’écharpe tricolore, soutenu par « une équipe rajeunie et certains élus qui étaient avec moi ». Sans donner de noms, le candidat se contente d’annoncer qu'« il y a des gens de toutes tendances ». La tête de liste est encartée « à droite (LR) », liste qu’il présente comme étant « apolitique » : « Je ne demande pas aux gens d’être LR. Par contre je ne veux pas des extrêmes. » Gérard Oriol préfère patienter avant de présenter son équipe, de même que son programme. « Ce sera certainement lors d’une réunion publique en janvier. » Quelques propositions se dessinent tout de même avec « l’enfouissement des lignes téléphoniques au quartier Fixe-Magne », « l’aménagement piéton du centre-ville pour les personnes âgées et à mobilité réduite » ou encore des infrastructures pour les associations sportives. « Il faudrait une salle pour la boxe, le judo, le taekwondo, et il manque un vestiaire pour le club de football… »

Reste à savoir quelle sera la position du maire actuel Vincent Bourget, en attendant l’appel aux urnes dimanche 15 mars.

 

Ajouter un commentaire

 
×